24 novembre 2003

Saic implante des méthodes de production à valeur ajoutée (PVA), une réingénierie complète

L’implémentation des modèles d’optimisation des processus de travail et gestion des fournitures, Kaizen et Kanban respectivement, et de la technique des 5 S vient de débuter. Au terme de cet exercice continu, les flux de circulation de l’information seront précisés, les méthodes de travail affinées réduisant au maximum le gaspillage de temps et de fournitures ; et l’atelier sera réaménagé pour tenir à la fois des besoins des artisans et des stades logiques d’avancement d’un projet.

Le modèle Kaizen prône l’amélioration continue, la « minceur » des processus où seuls les éléments utiles et nécessaires sont retenus. Ce système répondra aussi bien aux besoins d’information de la direction, des chargés de projet, des responsables de la production de l’atelier que de ses artisans.

Le modèle Kanban servira à la gestion (visuelle) de l’inventaire des fournitures d’atelier. Son application permettra à quiconque de connaître en un seul coup d’œil le niveau des différents stocks éliminant la possibilité d’une rupture.

La technique des 5 S est une technique d’organisation réfléchie mais simple d’un poste de travail ou chaque S représente une des facettes des tâches accomplies par un artisan. Sélectionner touche l’aspect de l’utile et du nécessaire ; l’artisan ne conservera donc à son poste que ce dont il aura réellement besoin. Situer fait appel à l’ordre qui doit y régner pour éviter les pertes de temps à chercher des outils et l’accomplissement efficace du travail. Scintiller représente la dimension propreté de l’espace et des outils de travail, question d’efficacité et de sécurité. Standardiser vise à établir et maintenir les contrôles visuels adéquats et à s’astreindre à des méthodes standards. Suivre consiste à développer une seconde nature dans la réalisation du travail en favorisant le progrès et la rigueur et non pas l’inverse.


Autres nouvelles